Peut-on offrir du foie gras à ses amis étrangers sans risquer l’incident diplomatique ?

Peut-on offrir du foie gras à ses amis étrangers sans risquer l’incident diplomatique ?

Chers amis expatriés francophones, vous qui vous apprêtez à foncer tête baissée dans les petites épiceries locales (en grand défendeur de l’économie de proximité que vous êtes) pour ramener un bout de terroir dans votre valise Easyjet, sachez que cet exercice nécessite tout de même une certaine dextérité voir même un certain savoir-faire.

Chaque année c’est le même casse-tête d’expact. Pour trouver le cadeau typique français à ramener dans notre pays d’adoption. Car oui, qu’on se le dise, le foie gras c’est une valeur sûre. Ca fait chic, c’est bon, et surtout c’est toujours moins cher que le caviar (ouais bon ok j’en ai jamais acheté).

Qu’on se le dise les traditions françaises ne sont pas sans danger…
Le foie gras, c’est l’incontournable des repas de famille ! Celui qu’on pose fièrement sur la table de Noël, entre les chandeliers dorés et en proposant fièrement «non mais laisse, je vais le démouler». Si en France la question ne se pose pas – du fait d’un accord tacite parce que  bon ok, on le sait tous c’est pas forcément hyper éthique mais c’est la tradition – notre cher foie gras peut-il être mis sur une table étrangère sans risquer l’incident diplomatique? Il convient en effet d’y réfléchir à deux fois en l’offrant à vos potes de votre pays d’adoption. Et pour cause, si vous offrez cette petite boite de conserve à vos collocs berlinois, il y a de grandes chances pour que votre repas tourne vite au vinaigre. Et ce pour différentes raisons.

Premièrement, il y a de grandes chances pour que vos invités ignorent l’existence de ce met raffiné (ni son prix d’ailleurs) et l’étalent vulgairement tel un simple Brotaufstrich sur un bout de Bretzel séché ce qui vous vexera à jamais. Vous aurez beau leur expliquer que c‘est comme si on mettait de l’eau dans du vin, ils ne comprendront pas puisqu’ils boivent ça à longueur de temps. (Donc laissez tomber).

Le deuxième risque est que votre ami vegan militant de la première heure vous demande ce que c’est. Et là, bon courage pour vous dépatouiller de cette discussion qui s’annonce houleuse. Je suis sûre que vous en avez déjà des sueurs dans le dos. Car oui, le foie gras n’est pas vraiment le bienvenu en Allemagne ni même en Italie où la production est interdite. Gavés en dix jours, les oies et les canards partent pour l’abattoir au bout de 3 mois… Difficile de soutenir une telle pratique, mais la tradition empêche la production d’un foie gras sans gavage en France. Alors on se retrouve partagé entre notre soif de conscience pour la cause animale et notre bon vieux côté franchouillard car oui quand même … putain que c’est bon !

Bonnes fêtes de Noël à tous !

 

 

Rédigé par Karla B.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *